À propos des Jardins de Ralu

Pourquoi ce nom ? 

Je m'appelle Ralu, et dans mon imaginaire, il y a cet endroit magique fait de jardins luxuriants et sauvages. Et dans ces Jardins, on y trouve toutes sortes de plantes dont on peut se nourrir, se soigner... des plantes pour apaiser ou enchanter. J'aime la large gamme olfactive qu'offre ce monde, le riche spectre de couleurs, de formes, et leur évolution.

Eh bien, dans ces Jardins, je peux y cueillir une pâquerette, enrouler sa tige autour de mon doigt en guise de bague. Puis glisser un coquelicot bien rouge dans mes cheveux. Plus loin, accrocher une paire de cerises à l'oreille... Mais alors que je quitte cet endroit magique pour rejoindre le "monde réel", la pâquerette se fige en vraie bague, le coquelicot en barrette à cheveux et les cerises... en boucles d'oreilles.

Je pourrais vous écrire des pages sur mes Jardins, à propos des fées qui y habitent, du lac aux hippocampes multicolores, et de toutes ces espèces de plantes, oiseaux et coquillages qui vous sont inconnues. Mais plutôt que de vous le raconter, j'ai choisi de vous en donner des aperçus au travers des bijoux que j'en rapporte, au gré de mes voyages...

Comme dans la nature, chaque pièce est unique, même lorsqu'il s'agit de fleurs de même espèce.

 

D'accord Ralu, mais en vrai, c'est fait comment?

Figuratives, mes créations sont une réinterprétation de la réalité, et non le résultat de sa reproduction en miniature. Elles sont faites pour être remarquées tant par leur taille que par leurs couleurs.

Pièces uniques, les fleurs qui poussent dans Les Jardins de Ralu sont réalisées en argile synthétique.  Il s’agit d’une matière plus flexible et plus légère que l’argile naturelle.  Elle est travaillée en modelage, sans moules, chaque pièce étant unique. La spontanéité permet de découvrir les pièces au fur et à mesure du travail. Une fois modelés, les « végétaux » sont cuits,  avant d’être montés en bijoux. 

Les étapes nécessaires pour transformer un bloc d’argile synthétique en un bijou fini sont sensiblement les mêmes pour les végétaux, nids, coquilles, insectes et tout ce que l’on peut cueillir dans Les Jardins de Ralu. Le temps du travail de modelage varie beaucoup suivant la complexité de la pièce (les dizaines de pétales superposés d’un pissenlit sera plus chronophage que le modelage d’un coquelicot lisse, par exemple). Il en est de même pour la phase d’assemblage des pièces (plus ou moins sophistiqué). 

Les Jardins de Ralu cultivent la différence, à vous de la cueillir ! 

 

Les jardins de Ralu® | Tous droits réservés | © 2017